Premier cas de rage autochtone de chiroptère en Belgique

 
L’ISP (Institut scientifique de Santé Publique) vient de détecter le premier cas de rage autochtone de chiroptère en Belgique.

« Un diagnostic de rage a été confirmé le 29/09/2016 chez une chauve-souris (Sérotine commune, Eptesicus serotinus) trouvée par un promeneur dans la commune de Bertrix .
Cet animal présentait des symptômes neurologiques (incapacité de voler) et a mordu la personne. Un traitement post-exposition (schéma de 4 doses vaccinales + immunoglobulines) a été instauré.

Le diagnostic a été effectué à l’aide d’un test d’immunofluorescence directe (détection antigénique) et d’un test PCR (détection d’ARN).
Il s’agit du premier cas de rage autochtone de chiroptère détecté en Belgique. »
Source : ISP, B. Brochiez

Le virus Usutu détecté en Province de Liège

Le virus USUTU a été décrit fin des années cinquante dans le Sud de l’Afrique. Il se transmet essentiellement aux oiseaux via des moustiques. La première observation de ce virus en Europe date de 2001 en Autriche. Il est cependant possible que des mortalités de Merles noirs (Turdus merula) en Toscane en 1996 aient déjà été causées par cette infection. Les passereaux (surtout le Merle noir et les Moineaux) ainsi que les chouettes (surtout la Chouette lapone) sont particulièrement sensibles à ce virus. Le Merle noir est un bon indicateur et il est suivi activement dans plusieurs pays de l’Est de l’Europe. Des analyses sont régulièrement réalisées lors de séances de baguage. En Belgique, l’Institut des Sciences Naturelles réalise des relevés pour détecter le virus, non pathogène pour l’homme.

Lire la suite …

 

 

Autopsie d’animaux sauvages

Plus d’infos sur la procédure

 

Projet WildTub

Programme du réseau en 2016

Objectifs du projet et premiers résultats

Circulaire AFSCA: appel à la vigilance vis-à-vis des lésions de tuberculose chez le gibier sauvage  ->  photos comparatives (annexe 1) et spécimen du formulaire (annexe 2)
 Fiche de renseignements pour les blaireaux trouvés morts

 

Questionnaire OIE